Le Royole Flexpai, concentré de technologie

Le très attendu Samsung Galaxy X a été battu à l’obstacle final. Un fabricant chinois rival a dévoilé le premier smartphone pliable au monde, un monstre de 7,8 pouces qui serait alimenté par un processeur Snapdragon 8150.

Si l’on en croit les vidéos, cette technologie n’est pas encore prête pour les heures de grande écoute. Voyez par vous-même ci-dessous.
Royole est une entreprise technologique chinoise spécialisée dans les écrans et capteurs flexibles. Avec tout le battage entourant le téléphone intelligent pliable de Samsung, l’entreprise semble avoir construit à la hâte un appareil rival pour profiter de l’engouement imminent.

technologie royole flexpai
technologie-royole-flexpai-min

Dévoilé en Chine

 

Le résultat – surnommé le  » FlexPai  » – a récemment été dévoilé lors d’un événement spécial de lancement à Beijing. Parmi les caractéristiques les plus remarquables, on peut citer un processeur Snapdragon 8150 de nouvelle génération, un appareil photo à double objectif doté d’un capteur de 20 mégapixels, 8 Go de RAM et une capacité de stockage interne de 256 Go.

Mais sa principale prétention à la gloire est évidemment l’écran rabattable – un gigantesque 7,8 pouces AMOLED avec une résolution native de 1920 x 1440 pixels. Curieusement, l’écran se replie vers l’extérieur, ce qui donne deux écrans plus petits de chaque côté du téléphone. (C’est une différence par rapport aux dernières rumeurs de Galaxy X, qui suggèrent un écran qui se replie vers l’intérieur comme un livre).

Selon un rapport de la BBC, le téléphone est disponible pour acheter en Chine en ce moment, avec des prix à partir de l’équivalent en yuan de $US1290.

Malheureusement, il semble que Royole se soit précipité sur le marché un peu trop vite avec cette chose. Une vidéo partagée par Ice Universe dépeint un engin résolument encombrant qui échoue sur le plan de la réactivité, de la portabilité et de l’esthétique. Dans un tweet d’accompagnement, Ice Universe a décrit l’appareil comme « très rugueux », un défaut qu’il attribue au désir de Royole d’être le premier.

Comme vous pouvez le voir, le FlexPai ne semble pas particulièrement facile à plier et le processus fait que l’interface utilisateur s’affole brièvement. Le mode plié est aussi beaucoup trop encombrant pour être pratique. Tout cela ressemble plus à un gadget qu’à un moyen de changer la donne.

Espérons que Samsung (sans parler de Huawei, LG, Lenovo et Apple) sera en mesure de rendre le concept plus convaincant. Nos doigts restent croisés.